Progression spectaculaire des demandes d’inscription à l’Université d’Ottawa

Analyse

Les recherches effectuées par David et Goliath révélèrent que les étudiants francophones de la région outaouaise percevaient l’Université d’Ottawa comme une université anglophone. De plus, le réseau universitaire ontarien était perçu comme étant dispendieux et son généreux programme de bourses était méconnu. Les étudiants préféraient donc se rendre à Montréal pour terminer leurs études universitaires alors que, paradoxalement, la distance du foyer familial constituait un facteur important dans le choix d’une université.

Quant aux jeunes du collégial qui se préparaient à poursuivre des études universitaires, ils étaient essentiellement préoccupés par leur avenir et voulaient être certains que l’université retenue leur permettrait de trouver d’excellents débouchés.